Une maman pas ordinaire épisode 2

Calimero

Dites stop au petit Caliméro qui est en vous et cultivez la pensez positive!

« Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous sommes résulte de nos pensées. Avec nos pensées, nous bâtissons notre monde » Bouddha

Les pensées et les paroles positives sont le sujet de cet épisode, pourquoi sont-elles importantes ?

Comme je vous le racontais dans mon premier épisode, à l’annonce de la maladie de Jarod je n’étais qu’un cœur de maman meurtri par la mauvaise nouvelle. J’avais déjà tendance à me concentrer sur les événements négatifs, mais depuis ce jour-là, mon flot de paroles et pensées négatives s’est amplifié, un peu comme prisonnier d’un labyrinthe dans lequel on ne trouve plus la sortie.

Tous les jours je déversais mon flots de paroles, tel un volcan qui crache sa lave, sur mon mari, mes enfants, ma famille et sur toutes les personnes qui voulaient bien m’écouter et me plaindre. Je définirais cette lave de collante et très brûlante, car je ne faisais que raviver ma blessure dans mon cœur de maman. Une maman triste, fatiguée et sans la moindre étincelle dans les yeux.

Jarod, en dehors de ces crises d’épilepsie, se faisait remarquer par ses bêtises, son énergie hors du commun et son besoin d’attention constante, ce qui ne faisait qu’amplifier mon mal être intérieur.

Pourquoi se comporte-t-il comme ça ? Que fais-je de faux ? Que dois-je faire ?

La première réponse m’a été murmurée à demi-mot, un événement qui a permis mon changement. Un jour une petite fille du village s’approche de moi et me dit : « c’est vrai que Jarod va mourir ? »

Ça ne vous rappelle pas quelque chose ? Oui bien sûr, l’effet miroir des autres sur nous. Voilà un bel exemple : à force de semer mes soucis et mes angoisses, ils ont fini par se propager autour de moi. Cette petite fille m’a fait un merveilleux cadeau et m’a ouvert les yeux sur ma façon de m’exprimer face aux épreuves de la vie. Il était temps pour moi de désherber mon jardin intérieur pour pouvoir semer mes petites graines de pensées positives.

Le comportement de mon fils était simplement l’expression de sa culpabilité face à moi et à mon désarroi. Il le me l’a dit lui-même un jour où il a été hospitalisé pour une crise d’épilepsie. Ses premiers mots en se réveillant ont été : « maman ne pleure pas, je suis bien à l’hôpital, s’il te plaît souri »

Alors par où commencer pour changer ces mots négatifs en mots positifs ?

Première étape : conscientiser sans juger

Il faut conscientiser nos pensées négatives ou positives sans jugement. Posez-vous la question : quels sont vos qualités et vos défauts ? Vous verrez que très souvent on trouve beaucoup de points négatifs et très peu de points positifs.

Prenez également conscience l’impact de vos pensées, vos paroles et vos gestes, car ils ont une importance sur vous et votre entourage.

Vous l’expérimentez tous les jours sans vous en rendre compte. Et si pour une fois vous preniez le temps d’écouter ce que vous dites ou pensez. Observer aussi l’attitude de votre corps et de votre gestuelle. Au niveau énergétique, toutes vos pensées, qu’elles soient positives ou négatives, vont s’inscrire dans cette énergie qui nourrit notre corps et notre esprit.

Si vos pensées sont négatives vous allez attirer les gens qui pensent négativement alors que si vos pensées sont positives vous allez attirer automatiquement des gens qui pensent positivement.

Prenez une feuille et un stylo et écrivez sans jugement la situation dans laquelle vous êtes bloqué.

•    Vos pensées
•    Vos paroles
•    Vos gestes
•    L’attitude de votre entourage
•    L’émotion que vous ressentez

Puis prenez un sujet que vous aimeriez changer et passer à l’action. Après avoir fait cet exercice vous être prêt pour la prochaine étape.

Deuxième étape: mettre en pratique

Vous pouvez commencer de mettre en pratique en désherbant votre jardin des mauvaises herbes, une à une avec patience et amour pour pouvoir semer par-ci par-là quelques graines positives.

Voici quelques exemples de belles graines :

•    Trouvez une chose de positive dans sa journée
•    Faites attentions à vos mots et vos pensées
•    Souriez à vous-même et aux autres
•    Prenez 10 min pour écouter de la musique ou pour toute autre activité qui vous plaise

Troisième étape : observer les changements

Vous pourrez remarquer au fils des jours que les choses que vous avez écrites sur votre feuille changent. Ça sera peut-être une remarque de votre entourage qui vous montrera l’évolution de votre attitude face aux événements ou le faite que vous vous sentez de plus en plus heureux, vous dormez mieux,… etc. Vous remarquerez un changement positif, le plus important étant de tenir bon, car ce n’est que dans la durée que les choses changent.

Pour vous parler de mon expérience, mon changement a pris du temps, car l’histoire que je vous ai racontée date d’il y a plus de 3 ans. Bien sûr je suis comme vous et je retombe dans mes vieux schémas de Caliméro. Cependant, j’ai constaté avec le temps que la prise de conscience de mes mots et de mes pensées brise ce schéma bien plus vite qu’auparavant. Il y a 3 ans la boucle du négatif a mis une année à être brisée. Aujourd’hui il me faut 1 heure à 2 jours maximum pour me rendre compte que je suis retombée derrière mes vieux carcans et trouver la sortie du labyrinthe.

Gardez espoir et passez à l’action pour vivre votre vie.

Toute bonne semaine à vous et rendez au prochain épisode.

Véronique Meulensteen